Le tueur en série Michel Fourniret, surnommé “l’Ogre des Ardennes”, est décédé à l’âge de 79 ans. Le célèbre criminel avait été hospitalisé en urgence le 8 mai dernier, à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris, selon Le Parisien. Les médecins avaient engagé un protocole de fin de vie. Ils considéraient que le septuagénaire n’était pas réanimable.

Admis en service hospitalier depuis samedi

Samedi dernier, le détenu du centre pénitentiaire de Fresnes a été admis à l’hôpital pour des problèmes d’insuffisance respiratoire. Il a ensuite été plongé dans le coma au vu de son état critique. Ces derniers mois, sa santé fragile l’avait mené plusieurs fois à l’hôpital. Il a notamment été à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil en 2020, où il avait été placé en réanimation.

Le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a ensuite annoncé le décès du tueur “à 15 heures à l’Unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI) de la Pitié-Salpêtrière à Paris“. Une enquête à été ouverte pour connaître les causes du décès de Michel Fourniret. Elle a été confiée au troisième district de police judiciaire.

L’ogre des Ardennes 

En 2008, Michel Fourniret a été déclaré coupable des meurtres de sept jeunes femmes entre 1987 et 2001. Pour ces meurtres, il a été condamné à la perpétuité incompressible. Son ex-femme, Monique Olivier, a été condamnée à la perpétuité, assortie d’une mesure de sûreté de 28 ans, pour sa complicité dans cinq meurtres. Le couple a ensuite été jugé en 2018 pour l’assassinat de Farida Hammiche, commis en 1988. Michel Fourniret a été condamné une seconde fois à la perpétuité pour assassinat pour cette affaire.

Il était mis en examen pour la mort de deux autres jeunes femmes disparues dans les années 1990, dans l’Yonne cette fois. Il s’agit de Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish. Michel Fourniret a avoué ces deux meurtres d’instruction parisienne Sabine Khéris. Plus récemment, en novembre 2019, Michel Fourniret a aussi été mis en examen pour la mort d’Estelle Mouzin. La fillette de 9 ans a disparu en 2003 à Guermantes. Ce n’est qu’en mars 2020 qu’il a fini par avoué sa responsabilité. Quant à Monique Olivier, elle a été mise en examen pour complicité dans cette même affaire.

Quid des affaires non-jugées ?

Michel Fourniret ne sera jamais jugé pour les affaires d’Estelle Mouzin, Marie-Angèle Domece, ni de Joanna Parrish et de Lydie Logé. Me Didier Seban, avocat de plusieurs familles de disparues, a réagi lundi midi à l’annonce de fin de vie du tueur en série. Il a fait part de la “déception des familles pour les affaires où il avait été mis en examen”. Et d’ajouter “pas de procès le concernant, pas de possibilité d’avoir les réponses attendues“.

The post Décès du tueur en série Michel Fourniret first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu