Les pouvoirs thérapeutiques des pierres n’avaient pas de secrets pour les cultures anciennes. Les médecines traditionnelles chinoise, indienne et tibétaine s’appuient aujourd’hui encore sur leurs nombreuses vertus.

Désormais, les pierres les plus précieuses – diamant, saphir ou encore rubis – trouvent leur place dans la formulation de nos crèmes pour le visage et le corps. L’intérêt ? Leur teneur en minéraux, intéressante pour la peau, car certains viennent à bout de problèmes cutanés, d’autres luttent contre les signes de l’âge ou encore apportent de l’éclat.

L’or traite les signes de l’âge

Antioxydant, ce métal précieux protège des méfaits des radicaux libres et préserve la peau du vieillissement prématuré. Il limite également l’apparition de taches et de rides. Enfin, il possède une action revitalisante et booste le système immunitaire de l’épiderme, ce qui améliore l’éclat des teints ternes.

Le rubis purifie les peaux grasses

Cette pierre précieuse contient du chrome, un oligoélément aux propriétés matifiantes et régulatrices du sébum. C’est l’idéal pour les peaux grasses et celles à tendance acnéique, qu’elle assainit en douceur. En prime, elle apporte beaucoup d’éclat à la peau. Les reflets framboise étincelants du rubis lui viennent de la forme si particulière de ses atomes, qui diffusent la lumière par diffraction.

Le diamant apporte de l’éclat

Rien de tel que le diamant pour faire peau neuve. Incorporés à nos soins, ses cristaux permettent d’exfolier l’épiderme : les grains aux formes anguleuses éliminent les cellules mortes et laissent la peau ultradouce. Attention toutefois : peaux sensibles s’abstenir ! Ajouté à la formule de nos produits de maquillage, le diamant illumine le visage, car c’est un excellent réflecteur de lumière.

L’améthyste lutte contre les rides

Cette pierre précieuse contient du silicium, un minéral qui a la propriété de stimuler la production de collagène et d’élastine, deux fibres de soutien de l’épiderme. Résultat, elle aide à lutter contre la formation des rides, la perte des volumes et la tonicité de l’ovale du visage. En prime, sa belle couleur violette a un effet apaisant. Incorporée dans nos soins de nuit, elle favorise l’endormissement.

Le lapis-lazuli nourrit et apaise

Cette pierre de couleur bleue renferme du soufre, qui agit à un double niveau : il détoxifie l’organisme et favorise la production de sébum. C’est donc un véritable atout pour les peaux sèches et sensibles. Le soufre élimine également les toxines, à l’origine d’inflammations. A la clé, moins de rougeurs, d’inconfort et de tiraillements.

La perle prévient le vieillissement

Parce qu’elle contient des protéines cellulaires proches du collagène, la nacre qui compose la perle favorise le renouvellement des cellules cutanées. Les nombreux acides aminés et oligoéléments qu’elle contient participent à nourrir la peau avec, pour certains d’entre eux, un effet antioxydant (notamment le zinc et le sélénium). Enfin, la perle renferme du calcium, un nutriment qui apporte de l’élasticité et de la densité.

Cet article a été publié dans le magazine Nous Deux numéro 3850 du 13 au 19 avril.

Crème hydratante précieuse à l’or, 50 ml, 36,90 €, Bernard Cassière. © Bernard Cassière
Huile à lèvres, 9,5 ml, 35 €, Lightstones. © Lightstones
Diffuseur de beauté, Booster d’éclat, 50 ml, 50 €, Galénic. © Galénic

The post Des pierres précieuses dans nos crèmes, ça marche ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu