Le réaliser

Optez pour des tomates charnues qu’il vous faudra peler et épépiner. Vous pourrez ensuite les faire réduire à feu doux pendant une heure environ. C’est prêt dès qu’il n’y a plus de jus.

Le conserver

Pour être sûr d’en avoir encore l’hiver prochain, optez pour une conservation longue durée. Pour cela, placez votre concentré maison dans des bocaux en verre que vous aurez préalablement stérilisés en les ébouillantant. La congélation est une autre solution. Au moment de décongeler, veillez à réduire à nouveau votre concentré qui risque d’avoir (quelque peu) les pieds dans l’eau.

L’améliorer

Pour lui donner toujours plus de goût, saveur et texture, n’hésitez pas à ajouter dans votre concentré vos ingrédients préférés : ail, oignons, fines herbes… Vous pouvez même y glisser des légumes frais, comme de l’aubergine ou du poivron. Trop acide ? Une cuillerée à café de bicarbonate de soude, et le tour est joué !

L’utiliser

Il est idéal pour épaissir vos sauces tomate et raviver leur saveur. Sauces bolognaise, basquaise, chili ou ketchup maison n’en seront que meilleurs s’ils sont rallongés à l’aide d’un peu de concentré. C’est également un indispensable de toute pizza maison qui se respecte.

Cet article a été publié dans le magazine Nous Deux numéro 3854.

The post Concentré de tomate : et si je le faisais moi-même ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu